Décembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
10:00
Sur tout le site de l'Ecole
Comme tous les ans, une journée de rencontre pour fêter ensemble le début du temps de l'Avent Couronnes de l’Avent, transparents et décorations de Noël,cartes, calendriers, reproductions d’art, poteries, jouets en bois,poupées fait-main, minéraux, laines et feutres, teintures [...]
Date :  2018-12-01
2
3
4
5
6
7
8
09:30
Cercle Saint Joseph, 29 Rue Saint-Joseph à Colmar
Saynètes, poèmes, chants, musique, eurythmie. Les classes mettent en scène des petits brins de leurs apprentissages pour permettre aux parents de rentrer, pendant une matinée, dans les salles de [...]
Date :  2018-12-08
9
10
11
12
13
14
15
16
17
20:30
Grande salle de musique
Jeu des bergers et de la nativité Joué par les professeurs de l'école Lundi 17 décembre, 20h30, en salle de musique
Date :  2018-12-17
18
19
20:30
Cette année les professeurs offriront aussi un nouveau Jeu de Noël inspiré du conte de Léon Tolstoï, "De quoi vivent les hommes". Mercredi 19 décembre, 20h30, salle de musique.
Date :  2018-12-19
20
21
22
Les vacances de Noël débuteront samedi 22 décembre. Le retour en classe est prévu pour le lundi 7 janvier 2019.
Date :  2018-12-22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Presse

Dans cette rubrique, retrouvez divers articles de presses, émissions de radio ou reportages vidéos consacrés à la Pédagogie Steiner-Waldorf, Rudolf Steiner ou divers sujets en lien avec les questions pédagogiques.

   
210 voix pour des rêves

 

L’église Saint-Matthieu de Colmar était archicomble, ce samedi soir, à l’occasion du concert de solidarité donné par six chœurs colmariens au profit de l’association Rêves.

C’est à l’initiative de Jacques Figue et Victoria Galati, présidente de Scène et voix qui a chapeauté l’organisation du concert, que ce projet a vu le jour.

Le public s’était déplacé en grand nombre pour assister à ce moment exceptionnel qui a vu se succéder sur scène six ensembles dans un programme très éclectique. Le bénéficiaire de cette soirée de solidarité, l’association Rêves. Celle-ci réalise les rêves des enfants hospitalisés atteints de pathologies lourdes et qui souffrent, afin de leur donner la force de se battre contre la maladie. L’ensemble féminin Scène et Voix, sous la direction de Jacques Figue,  a interprété La Mamma d’Aznavour, Parlez-moi de lui de Nicole Croisille, des chansons qui ont mis en valeur les solistes, comme Lison avec Memory Cats qui a enchanté l’assistance.

Toute la musique que j’aime pour le final

Le groupe féminin Elégie, sous la direction alternée de Martine Weiss et Valérie Lambert, a présenté de belles compositions de multiples nationalités, entre autres suédoises et irlandaises. L’espace s’est animé avec le chœur mixte en mouvement A Travers chant, dirigé par Christèle Barléon, un spectacle de chorale, associé à différentes chorégraphies, où la chanson française a été revisitée, dont Le long de la route de Zaz ou Le Cœurdonnier de Soprano.

L’ensemble mixte Les Trouvères, dirigé par Nicole Schwerer, a interprété des œuvres classiques, trois pièces sur la paix, l’espoir et la liberté, précédant la Chorale européenne, sous la baguette de Jacques Figue, qui a mis à l’honneur également Charles Aznavour, ainsi que Michel Delpech ou Patrick Bruel.

Les 78 élèves de 15 à 18 ans de la chorale mixte de l’école Steiner, dont c’était la première participation, ont été la grande surprise de la soirée ; leur prestation allant de la musique sacrée au negro spiritual traditionnel a fortement impressionné le public. Ils ont terminé avec La quête de Jacques Brel, une chanson dont les paroles illustraient parfaitement le thème du concert.

Un final grandiose a réuni les six chorales, soit 210 choristes, avec la chanson Toute la musique que j’aime de Johnny Hallyday reprise par l’ensemble du public, dont les chaleureux applaudissements ont été récompensés par un bis.

 

 

 

 

 

Laissez les enfants jouer, alertent les pédiatres

Article publié sur Le Figaro le29/08/2018

Avant l’âge scolaire, mettre la pression sur les petits en voulant accélérer leur formation est en fait contre-productif.

Frapper une casserole avec une cuillère - «bong» -, courir après un autre enfant - «chat» -, se cacher derrière ses mains et bondir - «coucou» - pour la dixième fois… Jouer est un immense plaisir, mais on aurait tort d’oublier que c’est, aussi, le socle du développement de l’enfant. «Jouer n’est pas frivole. C’est comme cela que le cerveau se construit», vient d’ailleurs de rappeler l’académie américaine de pédiatrie, alarmée par le recul du temps dédié au jeu dans l’agenda des tout-petits, au profit d’activités jugées plus formatrices.

 

Lire l'article de Le Figaro

Cent ans de pédagogie Steiner

Pour l’école Mathias Grünewald, 2019 sera marquée par deux temps forts : le centenaire de la pédagogie Steiner et le début espéré des travaux d’extension de l’école.

C’est une année chargée qui devrait s’annoncer pour l’école Mathias-Grünewald de Colmar. La pédagogie Steiner aura en effet 100 ans au printemps 2019; par ailleurs, l’établissement espère démarrer les travaux d’extension de ses bâtiments. Pour l’équipe de l’école, ce centenaire sera l’occasion de « mieux faire connaître la pédagogie Steiner au public ». Car même si les choses bougent, cette pédagogie alternative continue à être souvent vue avec incompréhension, voire suspicion. Du moins en France : « La France est en retard par rapport aux autres pays d’Europe. Et Steiner n’est pas réservé à une minorité. On trouve des écoles dans les favelas du Brésil ou des villages en Afrique, la pédagogie s’adapte aux cultures et aux confessions de chaque pays. »

Lire la suite...

Steiner: la vie d'une école associative

Une interview au professeur de sciences Clément Defèche, publiée sur l'Alsace le 10/10/2018

Gérée par une association depuis sa création dans les années 70, l'école Mathias Grünewald du Logelbach promeut la pédagogie de Rudolf Steiner. Elle est entièrement autonome vis à vis de l'éducation nationale, grâce à sa structure associative. Clément Defèche, professeur de sciences, décode le fonctionnement d'une telle école. Entretien.

Cliquez ici pour voir la vidéo publiée sur l'Alsace

À quoi ressemble un monde sans écriture manuelle ?

Un article fort intéressant de Sarah Rubato, anthropologue. Paru le 17/10/2014 sur huffigtonpost.fr.

Depuis la révolution numérique, les rayons papeterie ont diminué un peu partout. Moins de stylos et de papiers à acheter. Aux États-Unis, l'année 2014 aura rendu l'appren­tissage de l'écriture manuscrite optionnelle dans 45 États (sur 50). En Europe, bien que les enfants soient familiarisés très tôt avec les ordinateurs et les iPad, c'est toujours l'exci­tation à chaque rentrée scolaire: des stylos à choisir, plume, crayons, bics, des cahiers à grands et petits carreaux, avec ou sans spirale. Quelque part entre l'Europe et les États-Unis, le Québec hésite. La nouvelle méthode d'apprentis­sage de l'écriture enseigne aux enfants d'abord à former les lettres d'ordinateur, où un l n'est qu'un trait vertical.

Lire la suite...

Interview du prix nobel de médecine, Thomas Südhof

Le scientifique estime que la pratique des arts chez les jeunes enfants est au moins aussi importante que l’enseignement scientifique. Source :  blog "Slipped Disk" sur la plateforme Artsjournal (extraits) / 23 janvier, Norman Lebrecht / Traduction et adaptation : anthromedia.net

En octobre 2013, le Prix Nobel de médecine Thomas Südhof [ancien élève Steiner-Waldorf, nous lui avions consacré un article ici, N.d.T.], a confié à Arts Journal qu’il devait sa réussite professionnelle à son professeur de basson [lire l’article en anglais ici]. Sur la base de cette remarque, le Docteur Südhof a donné une interview exclusive depuis l'Université de Stanford à The Double Reed, et indiqué quelques éléments à propos de son éducation musicale et de l’importance de la musique dans la formation des scientifiques du futur.

Lire la suite...

L'anthroposophie dans les médias français

Source : anthromedia.fr

Une sélection d'émissions de radios et de reportages vidéos consacrés à Rudolf Steiner et la pédagogie Steiner-Waldorf.

La pédagogie Steiner-Waldorf a été abordée la semaine dernière sur France Culture par Xavier de la Porte. Vous pouvez écouter sa chronique en cliquant ici.

Plus récemment, France Culture avait consacré une heure à l'anthroposophie, à travers un entretien avec Mohammed Taleb. Écouter ici.

Lire la suite...

Un ancien élève Steiner-Waldorf lauréat du prix Nobel

Source : anthromedia.fr

L’alliance allemande des écoles Steiner-Waldorf (Bund der Freien Waldorfschulen) félicite Thomas Südhof pour cette distinction.

Désormais, les anciens des écoles Steiner-Waldorf en Allemagne compteront également un lauréat du prix Nobel. L’Alliance allemande des écoles Steiner-Waldorf (Bund der Freien Waldorfschulen) félicite à cet égard le Docteur Thomas C. Südhof. Il est actuellement l’ancien élève Steiner-Waldorf le plus cité dans les médias.

Lire la suite...